AAS
AAS (Ambient Activity Systems)

Résumé

Le contexte technologique et les évolutions économiques constantes conduisent les PMEs à s’adapter continuellement à de nouvelles méthodes de travail. Or, il n’existe pas encore d’outil standard pour leur permettre de maintenir ces évolutions dans la durée. Par conséquent, la faisabilité et la facilité de la maintenance évolutive du système d’information des PMEs se trouvent au centre des préoccupations de leurs dirigeants.  Les investissements relativement lourds imposés assez régulièrement à ce titre à ces derniers sont assez illustratifs de l’échec des approches et solutions classiques. Les raisons de cette défaillance sont multiples et d’ordres aussi bien technique que commercial.

Dans cette situation où il y a pénurie de solutions standard et où il s’agit d’établir le bon partenariat plutôt que de trouver le bon produit, seule une entreprise innovante à l’écoute aussi bien de la technologie que du marché peut mettre au point des solutions pérennes.

Pour notre part, nous nous appuyons sur les Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC) et préconisons et mettons en œuvre une analyse globale des facteurs potentiels de changement, tels que les objectifs stratégiques de l’organisation et son environnement socio-technico-économique. Nous conjuguons l’étude et la modélisation de l’organisation et ses processus décisionnels et métiers à celles de son système d’information et surtout leur coévolution dynamique.

Nous y ajoutons une approche commerciale complémentaire et taillée pour les PMEs. Celle-ci est basée sur un accompagnement sur le terrain, une réutilisation de logiciels Open Source avec extensions et outils de développement propriétaires (la notion de double licence), ainsi qu’une facturation progressive et au forfait (selon un planning et un budget déterminé).

Contexte

L’organisation d’une entreprise moderne est constituée des trois systèmes interdépendants dits opérant, de pilotage et d’information. C’est le système d’information qui se trouve au « cœur » de l’organisation et lui apporte l’infrastructure, tant humaine que technique et organisationnelle, nécessaire au bon fonctionnement des deux systèmes opérant et de pilotage. Il permet de définir, choisir et coordonner efficacement les activités de l’entreprise, et atteindre ses objectifs par la maîtrise de ses processus décisionnels, flux physiques, ressources et coûts.

Notre expérience en analyse et maintenance évolutive du système d’information de plusieurs PMEs met, toutefois, en évidence que pour réussir ce rôle décisif il est nécessaire :

1. De conjuguer tout investissement en acquisition et création de logiciels et automatisation avec une analyse fine de la stratégie, des flux d’activités et procédures de la PME.

2. D’inscrire cette approche dans la durée, c’est-à-dire se doter des moyens techniques adéquats afin que le système d’information puissent relativement facilement co-évoluer en fonction de l’évolution (quasi permanente) des besoins métiers et l’organisation de l’entreprise.      

La réalité du terrain montre, cependant, que satisfaire ces deux nécessités constitue encore un challenge majeur. Le système d’information d’une PME résulte encore trop souvent d’une succession d’acquisitions et d’ajouts, sans qu’une cohérence soit recherchée de manière systématique entre celles-ci et plus particulièrement entre elles, la stratégie de l’entreprise et ses flux décisionnels et opérationnels existants.  

Problématique

Le contexte technologique et les évolutions économiques constantes conduisent les PMEs à s’adapter continuellement à de nouvelles méthodes de travail. Or, il n’existe pas encore d’outil standard pour leur permettre de maintenir ces évolutions dans la durée. Par conséquent, un nombre croissant de PMEs sont confrontées à l’inadéquation de leur système d’information par rapport aux besoins de leur métier et les exigences du marché.

Cette situation est une manifestation de l’échec des approches actuelles en matière de la création et surtout la maintenance évolutive des systèmes d’information. Les raisons de cette défaillance sont multiples. Voici quelques-unes d’entre elles parmi les plus importantes, regroupées en deux aspects comme suit :

1. Aspect technique : L’inadéquation au cas des PMEs des approches conceptuelles et architecturales, des outils et langages de programmation, et des méthodologies de développement couramment utilisés.    

2. Aspect commercial : Nécessité quasi systématique pour les PMEs de sous-traiter la création et la maintenance de leur système d’information, pour se concentrer sur son cœur de métier, avec cependant le risque de devenir trop dépendante d’un acteur extérieur et de devoir assumer un coût de maintenance souvent trop élevé.

Notre Stratégie

Dans cette situation, où il s’agit nettement plus d’établir le bon partenariat que de trouver le bon produit, seule une organisation innovante aussi bien à l’écoute de la technologie que du marché peut mettre au point des solutions pérennes. Notre stratégie technico-commerciale, basée sur nos travaux R&D, se décline en deux volets comme suit :

Aspect technique

En conjuguant le développement industriel et la recherche académique, au fil des quinze dernières années nous avons mis au point, publié et expérimenté avec succès une nouvelle approche pour créer et maintenir des systèmes d’information de PMEs.

Le principe fondamental qui régi le fonctionnement de notre approche consiste à étendre les modèles de la réalité organisationnelle du système d’information, jusqu’alors généralement centrés sur la représentation des structures de données, à la représentation explicite des flux d’activités. De plus, nous couplons le déroulement des flux d’activités du système aux données temps-réel du terrain, en provenance des tags et capteurs RFID.

Plus précisément, notre approche met conjointement en œuvre les instruments technologiques suivants, soigneusement sélectionnés ou mis au point par nos soins :

1. Approche globale du système d’information : consiste à spécifier et réaliser un système d’information en fonction de la stratégie de l’entreprise et de son patrimoine organisationnel et informatique.

2. Approche architecturale centrée sur la coévolution dynamique : consiste à associer les deux approches architecturales avancées dites Adaptive Object-Models et Micro-Workflow, laquelle association permet par conception de déléguer une partie de la charge de maintenance du système d’information aux experts métiers eux-mêmes. De ce fait, notre approche procure une plus grande indépendance des utilisateurs vis-à-vis des experts techniques (souvent externes) et surtout une plus grande facilité pour s’adapter à moindre coût aux changements.

3. Langage et système de programmation dynamiques : consiste à faire appel aux outils les plus performants et innovants qui existent à ce jour pour développer des serveurs Web dynamiques, cas du framework Seaside, et son langage et système de programmation hôte, c’est-à-dire Smalltalk.  

4. Technologie RFID : consiste à doter le système d’information de la capacité d’acquérir et de traiter en temps-réel des données « du terrain », et de permettre ainsi une prise de décision mieux éclairée, des procédures mieux sécurisées et des services inédits.

5. Méthodologie de développement agile : consiste à développer un système d’information de manière itérative et incrémentale, avec des cycles de création/déploiement relativement courts et en s’appuyant sur une collaboration étroite avec des experts métiers.   

Aspect commercial

A cette approche technique vient s’ajouter une stratégie commerciale complémentaire et taillée pour le cas des PME comme suit :

1. Accompagnement sur le terrain : Êtres le plus proche possible des dirigeants de l’entreprise, partager leurs préoccupations et parler leur langage.

2. Développements selon le modèle « libre » : Développer les logiciels requis en réutilisant les composants et outils diffusés avec une licence « libre » telle que la MIT. Ce choix permet de réduire les coûts de développement et maintenance de manière considérable, tout en assurant la pérennité requis par les PMEs grâce à la « communauté libre ». Une licence spécifique pourra y être attachée de manière à protéger les parties relatives au cœur de métier de l’entreprise.

3. Facturation au forfait  et progressive : Se faire rémunérer sur la base d’un engagement, planning et budget précis et convenus d’avance, tout en  échelonnant la facturation dans le temps. Ceci dans le but d’alléger les charges de la PME de manière à ne couvrir avant chaque livraison et introduction que nos frais de fonctionnement.  

Produits

C'est en s’appuyant sur l’analyse et la stratégie technico-commerciale décrites ci-dessus que nous avons décliné nos services de manière modulaire, sous la forme des quatre produits complémentaires exposés ici.


© Copyright 2007-2010 AAS (Ambient Activity Systems), S.à r.l. | Mentions obligatoires | Contactez-nous | Liens